Anne-Catherine Mailleux élimine les punaises des lits

Avec Domobios, elle a créé un procédé innovant pour piéger ces insectes.

En écoutant cette interview, vous découvrirez le plaisir de créer sa propre entreprise après quinze ans de recherches fondamentales. « Voir concrètement ses produits, c’est fun ! »

Anne-Catherine Mailleux, biologiste, s’est acharnée à comprendre, pendant 15 ans, ce qui faisait bouger les acariens et, plus particulièrement, les punaises des lits. Des recherches fondamentales menées à l’ULB puis à l’UCL qui lui ont permis d’identifier les molécules (des phéromones) qui les attirent. « Depuis lors, je parle couramment l’acarien ».

Une maitrise qui va lui faire sauter le pas. Avec le soutien d’Innoviris, et plutôt que de trouver des partenaires qui étaient prêts à lui fabriquer son produit et à le vendre, elle choisit de le faire elle-même en créant Domobios avec Pierre Buffet, puis Acar’Up, la société qui commercialise le tout premier produit de Domobios. 

Sa vie prend un rythme effréné. « L’industrie, cela trace plus que la recherche fondamentale ». Et, pour une aventure de plus, Anne-Catherine est toujours partante. 

Aujourd’hui, elle se concentre sur les punaises des lits qui ont toujours vécu avec les êtres humains. Parce que le sang est leur principale source de nourriture. « On est leur Bed&breakfast ». Ces dernières années, elles ont refait surface et résistent désormais très bien aux vaporisations. Surtout aux USA. 

Seule solution : les capturer et les immobiliser. Les pièges collants disponibles sur le marché ne sont pas efficaces « Elles ne sont pas totalement idiotes ces bestioles : elles repèrent rapidement la colle et préviennent toutes leurs copines ». Par contre, si c’est le plafond de la boite qui descend et leur encolle le dos, elles n’y voient que du feu, elles appellent même leurs congénères. 

Cette Cinacienne, qui a installé son laboratoire à Marche-en-Famenne, a tout appris sur le tas. « Créer son entreprise, c’est comme entamer un long voyage: cela commence toujours par des petits pas ». Chercheuse, elle a appris à devenir dirigeante d’entreprise. Puis elle a transformé son business, passant de la R&D pure à la production et à la vente. Et elle ne regrette rien : produire, cela vous donne des marges plus importantes, une liberté d’action, un vrai contrôle sur la production. 

Des conseils ? Ne pas attendre que le produit soit prêt à 100% pour le montrer à son public. « Les gens sont très bienveillants même si le design est moche. Ils sont toujours prêts à vous donner des idées ».  Le produit doit plaire à l’utilisateur final, il doit être utile et pas trop cher. « Et arrêtez de paniquer au 1ercouac : au 3e, vous relativiserez.

Son secret pour déconnecter ? Ecoutez l’épisode… (indice : il y fait froid).


Pour s’inspirer, elle vous recommande :


www.domobios.com

More from this show